Pépites Brésiliennes Narration lecture audition

PEPITES_BRESILIENNESA la Médiathèque de Solaize 69, Vendredi 10 mars 2017 à 19h30
de 19h00 à 19h30 l’école de musique interprétera es morceaux de musiques brésiliennes.
Puis une narration de Jean-Yves Loude à partir de son livre « Pépites Brésiliennes »

Durant vingt ans, l’écrivain Jean-Yves Loude et sa compagne Viviane Lièvre, tous deux ethnologues, ont parcouru l’Afrique de langue portugaise et enquêté sur des conséquences inattendues des « Grandes Découvertes Portugaises » : l’émergence de cultures nées parmi des peuples issus des noces brutales entre l’Europe et l’Afrique, expressions de résistance qui, sans conteste, méritent de figurer dans le patrimoine de l’Humanité. Après avoir témoigné de l’âge d’or du Mali au Moyen Age, de l’effervescence musicale du Cap-vert, de la multi séculaire présence africaine à Lisbonne, des rites théâtraux aux îles de São Tomé et Príncipe, il était à prévoir que les investigations des deux « enquêteurs littéraires » se poursuivent au Brésil, pays dont la remarquable vitalité provient en grande partie de l’impétueuse volonté de survie ressentie par des millions d’Africains et leurs descendants, réduits en esclavage pendant des siècles. Une nouvelle fois, c’est derrière la façade de l’Histoire officielle et des préjugés réducteurs que Jean-Yves LoudeCRITIQUE_PEPITES et Viviane Lièvre entendent voyager à la rencontre de cette créativité des Afro-descendants qui mérite attention et reconnaissance pour sa participation essentielle à la construction de l’identité du Brésil. De Rio à São Luis do Maranhão, en passant par les états du Minas Gerais, Bahia, Sergipe, Pernambuco, Piaui, ils iront à la recherche de « figures », personnalités défuntes ou vivantes, musiciens, poètes des rues, descendants de quilombolas, fidèles de cultes syncrétiques, artistes autodidactes, avec l’espoir final d’atteindre les sites archéologiques où se repose aujourd’hui, intensément, la question des origines du peuplement du Brésil.

Récit d’un voyage d’enquête et d’une aventure littéraire en cours.

Une heure à une heure trente  Avec écoute musicale