Critiques ouvrage « La chanson interdite »

Critiques à propos de l’ouvrage dans « Opération masse critique de Babelio » :
Note moyenne : 5/5 (sur 2 notes)

Lect71, 18 mai 2018
 » Une nouveauté en ce mois de Mai 2018. Un petit livre, La chanson interdite du bagne de Tarrafal, de 40 pages en couleurs, au format 13 x 19 cm, couverture cartonnée. Auteur Jean-Yves Loude et illustrations d’Antonina Novarese. Un visuel apportant un caractère qualité au produit littéraire proposé par TERTIUM éditions.

Un peu d’histoire pour connaître la naissance de cet ouvrage.

Un jour le gouvernement cap-verdien, la mission française de coopération et Radio France confièrent à Jean-Yves Loude, la mission d’enregistrer les musiques traditionnelles des neuf îles habitées, pour constituer les archives sonores du pays. C’est à cette occasion qu’il entendit pour la première fois la chanson du bagne de Tarrafal : une prison où étaient jetés ceux qui réclamaient la liberté à l’époque où le Portugal et ses colonies, dont le Cap-vert, subissaient une terrible dictature.

Cette chanson alertait le monde sur l’existence des tortures qui y étaient pratiquées ; elle fut interdite et son auteur enfermé dans la forteresse. Pour ne pas oublier et pour transmettre aux enfants l’importance capitale de la liberté d’expression, une richesse à défendre à tout prix, toute sa vie, l’auteur a écrit ce conte.

Le résultat obtenu est à l’image du message qui en ressort. Positivement réussie cette histoire.

Bien qu’édité en direction des enfants, ce récit est écrit de façon intergénérationnelle ce qui permet à tous de prendre conscience que la liberté d’expression est essentielle.
Un bon équilibre entre le texte et les illustrations. Une progression similaire à celle d’un roman avec le mélange des sentiments comme la solitude, l’amour et des partages universels par le biais de la musique, l’histoire nationale, les croyances. Une trame bien construite.

Une dose de vocabulaire local pour mieux plonger dans le coeur de cette découverte.

Des personnages typiques dans leurs traditions, leurs rêves mais aussi dans la réalité de la vie avec les caprices de la nature.
C’est instructif, éducatif, intéressant, accessible. Un pas vers la liberté de la lecture pour les plus jeunes menant vers celle de l’expression. « 

Laccro_liseuse, 18 mai 2018
« Ce conte prend racine au Cap-Vert et nous parle de Zé, enfant de 10 ans qui vit avec son grand père depuis que ses parents ont fui la misère pour partir à Lisbonne. Zé joue merveilleusement bien de l’accordéon et passe des soirées entières à faire danser le monde accompagné au chant par à son papy. Son école est une ancienne prison, et tant que le soleil brille les enfants sont tranquilles. Mais lorsque minuit arrive, un chant de prisonnier envahit les cellules et la cour. Et si Zé pouvait faire cesser ce rite ?

Ce livre est esthétiquement très beau. Les graphismes sont doux, feutrés avec de belles couleurs chaudes. le contenu est accessible à partir de 8/10 ans. Il faudra simplement rappeler le contexte historique. À savoir que le Cap-Vert fût une colonie Portuguaise et que ce pays a subit une dictature terrible. La prison de Tarrafal a accueilli des hommes qui n’étaient en quête que de liberté ; la musique et le chant pour seuls refuges.

Alors une fois les choses posées, on peut apprécier le message de fond du récit : la liberté d’expression. La mise en avant de la musique traditionnelle Cap-Verdienne m’a beaucoup plue. Un conte musicalement et humainement riche. »